Gil Bernardi décide SEUL de rouvrir les écoles

La reprise scolaire tant surveillée par toute la France s’est déroulée mardi dans la quasi-totalité des communes de France. Dans notre département, seuls quelques maires de communes rurales du Centre Var n’ont pas souhaité rouvrir, jugeant le risque sanitaire trop important pour les élèves, les enseignants et le personnel communal. Il est certain que le respect du protocole est un vrai casse-tête qui nécessite de multiples concertations avec tous les partenaires concernés.

Au Lavandou, notre cher maire sortant a certainement dû se poser la même question sur le report éventuel de l’ouverture. Mais n’écoutant que son égo, il s’est chargé seul, sans échange avec le Conseil municipal, de procéder à la mise en place du protocole et d’ouvrir les écoles. Evidemment sans tenir compte des éventuelles remarques des adjoints ou de l’opposition. Oh, il y a bien eu une réunion avec les Directrices des écoles mais comme à son habitude, celle-ci n’était pas concertative mais informative. Le maire, absent (il préfère peut-être les réunions en visio avec ses confrères), avait laissé toutes les données à transmettre à son DGS et à sa chargée de communication. Il est vrai que les enfants ne votent pas !

Le maire sortant a donc géré seul cette crise et la reprise scolaire. S’il est bien trop tôt pour faire le bilan des deux mois passés, on peut déjà constater un échec de communication. Lui qui aime tant prendre sa plume pour écrire de – très – longs discours, lui qui découvre que les réseaux sociaux n’ont pas que des inconvénients – surtout en période électorale – n’a pas eu le moindre mot envers les familles lavandouraines pour les rassurer, pour expliquer ce qui a été mis en place. Ont-elles été informées en amont du fonctionnement des sorties des écoles ? du périscolaire ? Pour prendre un exemple hors Covid, ont-elles été informées de la gratuité de la cantine ?

Le résultat est là : alors que la moyenne nationale des élèves qui ont retrouvé le chemin de l’école s’élève à 30%, 36 % à La Londe par exemple grâce à une remarquable mobilisation municipale, au Lavandou, nous atteignons, timidement 14 % ! Avec dans certaines classes deux élèves ou un seul élève !

C’est peut être profitable de vouloir gérer seul certains dossiers mais la crise que nous traversons depuis deux mois est bien trop importante pour pouvoir être de ceux-là. Comment est-il possible qu’aucune visioconférence n’ait réuni le conseil municipal pour prendre l’avis de tous et échanger les idées ? Pourquoi cet entêtement à vouloir gérer seul ?

Cette reprise scolaire aurait pu être bien plus gaie et bienveillante envers les petits lavandourains.

L’équipe de Lavandou CAP 2026

Notre blog