N°115 - LE DÉNI DE RÉALITÉ DE MONSIEUR BERNARDI

Comme nous, beaucoup de lavandourains ont du être stupéfait à la lecture des premières déclarations du maire du Lavandou dans Var Matin au lendemain des dernières inondations.
Selon lui il n'y a pas eu "d'habitations sinistrées ". Il suffisait de regarder les témoignages des habitants sinistrés dans les journaux télévises dimanche soir pour relativiser cette déclaration.

Selon lui c'est surtout le secteur du port qui a été touché alors que le quartier de batailler à été inondé 2 fois dans la journée.
Selon lui le batailler n'a pas débordé. C'est faux. Effectivement le matin les inondations du quartier du batailler provenaient de l'écoulement non maitrisé du ruissellement des eaux. Les inondations de 'après midi ont, elles, été provoquées par le débordement du batailler.
Pourquoi ce déni de réalité? Pourquoi minimiser à chaque fois l'ampleur des dégâts causés aux personnes et aux biens. Évidemment le maire n'est pas responsable des pluies violentes. Bien sur des incidents plus graves encore se déroulent autour de nous. Mais il est maintenant clair que, du fait des dérèglements climatiques, ces intempéries ont tendance à s'inscrire régulièrement dans le calendrier. Il faut d'urgence étudier les mesures à prendre concernant l'insuffisance de traitement des ruissellements et l'accéléra¬tion des grands travaux, avec Bormes, qui seront seuls de nature à éviter les débordements de la vieille et du batailler.
Il faut donc arrêter de minimiser, à chaque fois, les dégâts causés et pire de traiter de " misérables" ceux qui s'inquiètent de ces situations à répétition. Il faut au contraire alerter les autorités, sensibiliser les médias, faire front commun avec nos voisins les plus concernés, Bormes mais aussi La Londe et Hyères. Bref arrêter de vouloir cacher nos misères en jouant du pipeau ! Avec ce jeu dangereux nous ne sommes pas prêts d'obtenir de l'Etat et de nos partenaires les crédits nécessaires. Il y va pourtant de la qualité de la vie des lavandourains et de leur sécurité.
Pour Lavandou Cap 2020, Thierry Saussez, Marie-Jo Bonnier, Bernard Beaugeois

Soyez le premier à écrire un commentaire !

Merci de vérifier vos e-mails et de cliquer sur le lien de confirmation pour activer votre compte.