N°128 - De toutes les forces du Lavandou

Tout le monde le sait : les temps sont durs pour les territoires. La croissance est faible, l'économie incertaine, les dotations de l'Etat en diminution.

Face à cette crise de la ressource aucune entreprise ou collectivité ne s'en sont jamais sorties en se contentant de serrer les boulons, de diminuer leurs dépenses. Certes, il faut le faire et même davantage en mutualisant réellement des services avec Bormes au lieu de bricoler des rapprochements. Mais l'enjeu c'est d'augmenter les recettes qui sont stagnantes. Notre commune ne pourra pas éternellement finir le mois en vendant les bijoux de famille ou en utilisant des fusils à un ou deux coups comme le stationnement payant.

Augmenter les recettes cela veut dire exploiter tous nos atouts touristiques exceptionnels. Tenir enfin la vague promesse d'animer les ailes de saison. Faire venir ou revenir plus tôt et rester plus tard les milliers de résidents secondaires qui sont une pépite pour l'économie locale ignorée par la municipalité. Sortir de cette schizophrénie d'une commune saturée l'été et morte l'hiver de plus en plus longuement. Rénover le port et réformer son fonctionnement plutôt que de le voir reculer dangereusement dans les classements et perdre de l'argent. Éviter d'ouvrir des concessions de plage quand la saison est entamée...
Augmenter les recettes cela veut dire aussi ouvrir de nouveaux chantiers économiques, accueillir des jeunes pousses, encourager et soutenir l'implantation d'artisans et de TPE. Développer le télétravail. A condition de savoir ce qu'est le wifi ou le haut débit. Tous les créneaux d'avenir sont aujourd'hui miniaturisés. On crée une start up dans un garage.
Au début de son mandat actuel le maire affichait sa volonté de prendre partout les bonnes idées. Il lui arrive, en réunion de commission ou lors des conseils municipaux, de se ranger aux avis des élus qui n'appartiennent pas à sa majorité. Pour promettre de raccourcir les délais de mise en concurrence des concessions de plages, envisager la relance du port, créer un incuba¬teur ou une pépinière d'entreprises etc... Malheureusement cela ne se concrétise pas et pire se termine généralement par des vociférations et des grossièretés absolument indignes d'un premier magistrat. Afin que vous en ayez le cœur net nous mettons au défi la municipalité de publier intégralement, dans le compte rendu du dernier conseil municipal, les déclarations du maire.

Thierry Saussez, Marie-Jo Bonnier et Guy Cappe pour Lavandou Cap 2020

Soyez le premier à écrire un commentaire !

Merci de vérifier vos e-mails et de cliquer sur le lien de confirmation pour activer votre compte.